Dossier de presse 3 ptits pois


    Des épiceries d’un nouveau genre

    INTERVIEW AUDIO. Un nouveau prototype d’épiceries, sur le modèle des AMAP, va voir le jour à Lyon : des micro-boutiques approvisionnées sur mesure et réservées à un petit groupe de voisins.

    3ptitspois.1263481000.JPG

    L’entreprise s’appelle « 3 p’tits pois », sous-titrée « un petit pois pour moi, un grand pas pour l’humanité ». Avec une idée simple, ils veulent aider les consommateurs à changer leurs habitudes d’achat pour rendre plus accessible les produits bio ou issus du commerce équitable. Leur toute première épicerie miniature ouvre dans quelques jours à Lyon. Julien nous présente cette cave pas comme les autres :

    (son)

    Ce groupe de 12 personnes disposeront d’une cave de 4m² pour aller y faire ses courses. Si « 3 p’tits pois » permet de mettre en relation les personnes d’un même quartier, chaque groupe est libre d’intégrer ou de refuser ses membres. Charge à eux de trouver un local, dont il est propriétaire et qui n’est pas considéré comme un local commercial, mais comme un simple garde-manger collectif.

    Des « éthiquettes » et des prix bas

    Besoin de farine pour faire des crêpes ? Descendez à la cave, qui devient votre épicerie privée, aux produits sélectionnés avec soin :

    (son)

    pea.1263481103.jpgLes produits disponibles sont choisis avec chaque groupe et sont tous dûment « éthiquettés » afin de rendre immédiatement lisible leur qualité selon 4 critères :produits locaux (pour éviter les gaspillages de CO2),bios (avec une graduation selon le label), équitables(du moins, quand on arrive à connaitre leurs conditions de fabrication) et plus ou moins emballés (afin de réduire les déchets).

    L’objectif de ce montage commercial original est de faire baisser le prix pour que la « consom’action » ne soit plus un luxe. En supprimant la charge de magasins à tenir, « 3 p’tits pois » arrive à des tarifs de 10 à 15% moindres que dans les épiceries bios classique. Et si la mayonnaise prend bien, ils promettent que ce seront les prix qui baisseront au détriment des marges.

    ethiquette-3pp1.1263480107.png

    Concrètement, si tout le monde est propriétaire du magasin, chacun tient aussi les comptes, la proximité des membres devant servir de cercle vertueux. Explications de Julien :

    (son)

    Même si la démarche est écolo et sociale, elle n’est pas purement associative. Lancé par l’asso lyonnaise District Solidaire, le projet est hébergé par la coopérative d’innovations entrepreunariales Oxalis. L’objectif est de créer un nouveau modèle de consommation. Et essaimer : le « business plan » prévoit l’ouverture de 20 micro-magasins à Lyon en 2010, avant d’adapter la formule dans d’autres villes de France.

    >>> Pour rejoindre cette aventure de consommation, le site de « 3 p’tits pois »

    Crédit photos :Uwe Hermann.

    Il s’agit d’une interview sonore. Donc, si les “players” n’apparaissent pas, changez de navigateur, téléchargez Flash player, mais faîtes quelque chose !
    Cette entrée a été publiée dans EconomieEnvironnementFuturs. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. | Alerter |

    17 commentaires à Des épiceries d’un nouveau genre

      Des micro-magasins dans les caves, une innovation éthique et solidaire des 3 ptits pois

      Par Laurence-Aboneobio le dimanche 24 janvier 2010, 13:19 - ConsommationLien permanent

      Imaginez qu’un groupe de consommateurs constitués de voisins, d’amis, de membres de la même association, collègues de travail…décident ensemble d’avoir leur mini épicerie bio autogérée avec des produits bio, locaux et équitables. Il suffit de 5 ou 10 foyers, d’une cave ou autre pièce pour stocker les denrées et l’aide des 3 p’tits pois de Lyon qui ravitaillent régulièrement le mini magasin avec les produits choisis (épicerie sèche (pates, riz, farine, …), boissons, des produits laitiers, des aliments pour bébé, des produits d’hygiène et d’entretien,….). Les articles proposés sont sous mention Nature et Progrès. Chaque membre à la clé du cadenas du micro magasin pour se servir et une feuille de consommation est à disposition pour que chacun puisse y noter sa consommation du mois et de remettre un chèque correspondant à 3 ptits pois. Cela permet aussi de recréer du lien social avec ces voisins notamment ! . Une idée originale que nous aimons bien chez Abonéobio, avec un slogan : un p’tit pois pour mois un grand pas pour l’humanité.

      3 ptits pois une ptit pois pour moi un grand pas pour l'humanité

      micro magasins entres consommateurs voisins les 3 petits pois

      C’est julien et Olivier qui portent ce projet, initié par le District Solidaire, avec l’envie de créer une nouvelle forme de distribution avec une économie plus humaine. Ils veulent laisser la place aux produits certes bio mais aussi locaux et équitables. Une étiquette permet d’ailleurs de mieux comprendre la provenance des articles et les valeurs associées.

      étiquette 3 ptits pois

      On voit bien qu’en ville comme à la campagne, des nouveaux formats de magasins se développent comme Terre et Terroirs pour une consommation juste, des épiceries solidaires, et le retour du commerce de proximité…Ce nouveau concept ajoute une dimension intéressante, pour de petits effectifs, sans les charges d’une boutique à gérer.

      concept des micro magasins 3 petits pois

      Une idée originale qui permet de donner du sens à la consommation. Une initiative complémentaire de celle d’Abonéobio qui permet de raisonner ces achats pour limiter les transports, privilégier les produits bio tout en restant accessibles à tous, soutenir de petits producteurs, offrir des produits de qualité qui donnent du sens à la consom’action…

      Lire d’autres articles sur abonéobio sur une consommation durable, responsable et partagée, sur les tendances en matière de consommation, sur les concepts innovants qui permettent d’acheter moins de produits de rejeter moins d’emballages, de réduire les transports et la pollution.

      ++ Chez Bio’addict : chéri..et si on s’abonéobio ?
      ++ 2010 l’année de la consommation partagée ++ Abonnons nous au bio !
      ++ Vous mangez local et de saison ? Vous êtes un locavore !
      ++ Aboneobio.com, le site qui réconcilie consommation et raison, présenté par Fémininbio
      ++ Le Déclic de la Pratique Bio d’Abonéobio
      ++ 2010 l’année de la consommation partagée
      ++ Laurence propose de vous abonéobio, article Ouest France
      ++ Après le ticket resto, le chèque d’abonnement bio
      ++ La bio en questions, le guide de Bio consom’acteurs ++ Consommer responsable, Angers et Nantes proposent leurs bons plans bio
      ++ Préserver le sens de l’abonnement aux paniers des Amap
      ++ Abonéobio allège la liste et le poids de mes courses, sur mescoursespourlaplanete
      ++ Acheter Lohas, moins et mieux
      ++ Passer à l’abonnement Abonéobio m’apporte quels avantages ?

      A la découverte de 3 ptits pois, micro-magasins à Lyon


      Imaginez une épicerie juste en bas de chez vous, ouverte 24h/24 et où vous trouveriez tous les produits dont vous avez besoin issus de filières bio, équitables et locales. Pas mal, non ? Et bien c’est exactement ce que 3 ptits pois vous propose avec le système de MicroMagasin !

      Un article repris du site Rhône Solidaires, magazine de l’économie sociale et solidaire du Rhône

      A l’origine était le District Solidaire. générateur de projets dans l’économie sociale et solidaire. Un jour il eut l’idée d’un réseau de MicroMagasins autogérés par les consom’acteurs. Olivier et Julien reçurent la mission de faire vivre cette idée et, grâce à leur travail, les 3 ptits pois sont en train de germer !

      A l’heure actuelle, les premiers MicroMagasins sont en cours de montage. Leurs consom’acteurs seront bientôt contents d’avoir à disposition tous les bons produits qu’ils auront choisis (alimentaire, hygiène, entretien…). En plus, les éthiquettes leur raconteront l’origine de chaque produit !Etiquette 3 ptits pois

      Les MicroMagasins peuvent être créés partout dans le Grand Lyon, il vous suffit de vous regrouper avec quelques amis, voisins, collègues et de trouver un local qui sera votre épicerie personnelle (une cave, un garage, le local d’une asso, un placard…)

      - Visitez www.3ptitspois.fr

      Intéressé par cette initiative ou envie de faire pareil dans votre ville ?

      N’hésitez pas à nous contacter on vous donnera un coup de main dans le montage de votre projet

      contact@3ptitspois.fr – 06 83 51 95 11 (Julien)

      Posté le dimanche 13 décembre 2009

      3 p’tits pois, ma petite épicerie

      Acheter autrement, c’est ce que nous propose 3 p’tits pois et son projet de coopérative de distribution de produits bio, locaux, équitables sur Lyon.

      3 p’tits pois est une vraie initiative qui fait le pari de nous offrir un nouveau mode de distribution.
      Le principe de fonctionnement est très simple. Pour commencer il faut constituer un groupe de 10 à 15 consom’acteurs (amis, voisins…). Une fois le groupe mis en place, vous devez trouver un lieu accessible pour stocker les produits, une cave ou une pièce  disponible par exemple, et créer ainsi votre magasin autopartagé entre les acteurs. Il ne vous reste plus qu’à commander les produits auprès de la coopérative de 3 p’tits pois, le catalogue s’annonce varié : alimentation, produits d’entretien, d’hygiène…
      Chaque membre va noter au fur et à mesure les produits sortis, et régler en fin de mois la facture correspondante.
      Un principe basé sur l’autogestion et qui doit permettre à chacun de profiter de produits bio et de qualité à moindre prix, en moyenne de 10 à 15% de moins qu’en épicerie classique.
      Sans intermédiaire, 3 p’tits pois se charge d’entreposer les produits et d’assurer leur distribution vers chacun des groupes.

      3 p’tits pois c’est aussi une éthiquette qui permet en un coup d’œil d’identifier le produit et son fournisseur. Et pour encore plus de clarté vous retrouvez sur l’éthiquette ”la toile” de 3 p’tits pois, qui permet d’identifier 4 critères du produit sous forme d’un symbole de type “radar” : bio, local, équitable et emballage.

      Basées sur un principe simple à mettre en place, ces micro-épiceries sont déjà un succès et commencent à essaimer sur le Grand Lyon. Nous allons suivre avec attention ce projet et ses créateurs Julien et Olivier.

      3 ptits pois fait fleurir les ptits magasins

      mardi 29 mars 2011, par Webmaster

      Un palier, un vestiaire, un garage ou une cave… Dans l’agglomération lyonnaise, tout est bon pour accueillir des micro magasins collectifs, gérés par les habitants et fournis une fois par mois par la coopérative 3 ptits pois

      JPEG - 40.9 ko
      L’entrepôt épicerie de 3 ptits pois à Lyon (VIIe arrondissement)

      Imaginez, au dixième étage d’une tour dans le troisième arrondissement de Lyon, à proximité du métro Garibaldi, une petite épicerie installée sur le pallier. Bien sûr pas de comptoir en vue, mais six armoires métalliques. Les cinq foyers qui ont choisi de monter ce tout petit magasin avec la coopérative 3 ptits pois ont tous la clef du cadenas. Ils ont ainsi la possibilité de se servir en produits secs d’épicerie à n’importe quel moment, même tard dans la soirée. Parmi eux, des personnes en colocation, une famille avec deux enfants… des gens assez différents en somme, dont l’expérience a séduit leurs voisins de l’immeuble d’en face, qui envisagent eux aussi de monter leur micro magasin.

      Il en pousse partout !

      Des boutiques comme celle-ci, 3 ptits pois en a une quinzaine à son actif. « Il y en a encore en cours de montage et bientôt on sera à 18 » précise Olivier Bidaut, qui a lancé la coopérative il y a exactement un an avec Julien West, son associé. Aujourd’hui mardi, comme tous les mois, Olivier va livrer le micro magasin du dixième étage. Une personne du groupe sera présente pour réceptionner les marchandises : « Ça ne prend pas plus de 10 minutes, et souvent les gens sont étonnés car ils pensaient que le magasin leur demanderait beaucoup plus de temps. » En dehors de la livraison mensuelle réceptionnée à tour de rôle, les membres du petit groupe doivent envoyer chaque mois leur feuille de consommation qui permet d’établir la facture. Les paiements sont mensuels et Olivier affirme qu’il n’y a jamais eu de problème. Ce micro magasin du troisième arrondissement réunit 70 références de produits, choisies sur catalogue parmi les 500 proposées par 3 ptits pois. Certains magasins plus importants disposent de 150 références. Les produits distribués par 3 ptits pois sont « bios à 99 %, équitables dans la mesure du possible ». Ce sont des produits d’entretien et d’hygiène, des boissons, conserves, féculents et aliments de base.

      Et 3 ptits pois n’arrête pas d’essaimer. « En permanence, les gens viennent nous voir en disant qu’ils veulent créer un micro magasin. » Dans le quartier Saint Just, une boutique s’est créée il y a quelques mois dans un local mis à disposition par une association de yoga. « Dans le jargon familial on l’appelle le garde-manger » dit Anne-Louise, qui est membre de ce Groupement d’achat collectif avec 14 autres foyers. « On a fait le point sur nos manières de consommer et on a fait un listing très précis du stock d’épicerie qu’on voulait. C’est un exercice très intéressant. »

      Plus qu’un garde-manger

      Pour cette mère de famille, les avantages sont multiples : « Si on se rend compte qu’on n’a plus de riz dans le placard on fait 30 mètres pour en trouver, même le dimanche. C’est simple, naturel, et ça va plus loin que l’épicerie : on profite de cette dynamique de quartier pour alimenter les liens de proximité. » Ces micro magasins ont effectivement permis d’aller plus loin que le simple bonjour dans l’escalier. Olivier se souvient de la toute première boutique, Chez Gérard. Tout à commencé autour d’un apéro entre voisins, puis l’épicerie s’est installée dans le cave et pour finir les membres du groupe ont souhaité aller plus loin dans l’action commune, en sollicitant leur propriétaire pour racheter l’immeuble et créer un habitat groupé.

      Marge unique

      Olivier et Julien, en tant que distributeurs, ont choisi une ligne de conduite novatrice. Contrairement à ce qui se pratique souvent ailleurs, ils appliquent une marge unique sur tous leurs produits. Ce qu’ils achètent à un euro est vendu à 1,30 euros, qu’il s’agisse de dentifrice ou de farine. Autre choix assumé, ils s’interdisent de marchander les prix avec les producteurs. « On refuse le côté marchand de tapis de la grande distribution qui amène parfois les producteurs à vendre à perte. Le producteur doit toucher le prix juste qui lui permet de vivre. »

      Le salaire qu’Olivier parvient à dégager de son activité est équivalent à la moitié d’un Smic pour un gros plein temps de travail, mais il reste optimiste, précisant que « c’était prévu comme ça et les perspectives d’arriver à deux salaires en fin d’année devraient être tenues ». 3 ptits pois s’inscrit dans un montage précis : elle a été créée avec l’appui de l’association lyonnaise District Solidaire et elle est membre d’Oxalis, une coopérative d’activité qui propose un accompagnement personnalisé juridique et comptable.

      Nicole Gellot